Rechercher
  • maionscoaching

Paroles de membre Maïons #2

Suite de la présentation de membres Maïons avec aujourd'hui l'interview d'Olivier Moneghetti, qui a rejoint l'association en début d'année.


Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Olivier, j’ai 56 ans, je vis maritalement au Taillan Médoc. J’ai une fille de 21 ans et je suis Bordelais de souche. Je suis actuellement coach et formateur, suite à une reconversion, après avoir été responsable grands comptes en B to B pendant 23 ans.


Où t'es-tu formé ? Quelles sont tes spécialités ?

J’ai été certifié Coach consultant RNCP6, en septembre 2019, par la Haute École de Coaching de Paris. Je me suis spécialisé dans l’accompagnement des managers et des commerciaux en B to B et je coache également des particuliers à la demande.

Je suis particulièrement intéressé par le développement personnel au sein de l’entreprise, afin d’aider les salariés à retrouver du plaisir et de l’enthousiasme dans leur job. A mon sens, cela passe par la connaissance de soi et des talents, mais aussi par l’accompagnement au changement, qui est assez mal appréhendé en entreprise.


Pourquoi c'est important le RNCP pour toi ?

A l’heure ou le coaching est en pleine expansion, il est important de réguler le métier par un diplôme RNCP reconnu par l’Etat. C’est un moyen d’informer sur le fait que le coaching est un métier et de rassurer les clients sur la qualité des prestations. Cela est particulièrement important en entreprise, où ce métier est encore trop méconnu et généralement réservé aux cadres.

Ce qu’il peut apporter aux salariés en termes d’efficience mais aussi aux entreprises en termes de prévention, de QVT et de rentabilité doit être mis en avant ; le RNCP est un gage de crédibilité.

Enfin, c’est un moyen de se différencier des professionnels traditionnels du bien-être, comme les thérapeutes divers (hypno, psycho ou magnétiseurs). Bien que je respecte totalement ces professions, notre métier est différent. Cela est important si on veut créer une branche professionnelle forte ; le travail que fait le syndicat de coach du SFAPEC sur ce sujet est essentiel.


Qu'est ce qui te plait dans le métier de coach ?

Ce que j’apprécie dans la posture de coach est la position d’aide du coaché à trouver ses propres solutions. Dans mon métier de technicocommercial, j’aidais mes clients à trouver des solutions techniques à leurs problématiques, aujourd’hui j’aide mes clients à trouver des solutions personnelles pour atteindre leurs objectifs.


Depuis combien de temps es-tu membre de l'association Maïons ?

J’ai intégré l’association Maïons tout récemment, en janvier 2021. Pour l’instant j’apprécie la dynamique du groupe ainsi que l’ouverture d’esprit des participants : pas de guerres de clochers sur les pratiques ou les écoles !


3 mots pour décrire ce que tu aimes chez Maïons et ce que tu apportes ?

Maïons c'est : convivialité, échanges (de pratiques) et professionnalisme.

Et j’apporte au groupe : un œil neuf, la vision d’une école et ma bonne humeur !

Si vous êtes coach certifié RNCP et que vous vous sentez isolé ou que vous souhaitez échanger avec des pairs passionnés, en toute bienveillance et respect, n’hésitez pas à rejoindre l’association Maïons !


Un dernier mot ?

Mes premières impressions sur Maïons sont très positives et je tiens à saluer le professionnalisme et la convivialité des échanges avec les membres du groupe que j’ai rencontrés en visioconférence.

Merci pour votre accueil et de m’avoir donné l’impression que j’étais là depuis longtemps !

Propos recueillis par Marina Boucher-Garcia


52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout